Georgette Lemaire sur YouTube

Inoubl2a

Depuis ses débuts dans la chansons, j’ai le bonheur de faire partie de ceux qui continuent d’écouter très souvent les chansons interprétées merveilleusement par Georgette Lemaire. Des chansons qui font partie des plus belles compositions du répertoire réaliste français.
Je ne sais s’il y aura un jour une suite à l’album « Paris-Jazz » où si l’artiste sera tentée par une nouvelle audace musicale comme ce fut le cas pour son album « Inoubliable », mais je ne désespère pas d’apprendre qu’un jour où l’autre une petite équipe s’est à nouveau réunie pour préparer de nouveaux enregistrements.
Chaque année, ma chaîne YouTube Noircebo (*) s’enrichi quelques chansons que je me plais de qualifier d’inoubliables, répondant ainsi à la demande d’admirateurs qui se réjouissent de retrouver des titres qui vivent une deuxième jeunesse par la magie d’internet, et de YouTube en particulier.

(*) Georgette Lemaire ne chante-t-elle pas que le noir c’est beau ?

***

Voici un petit aperçu de compliments reçus suite à la diffusion de quelques « inoubliables ».

  • Voilà ce dont nous sommes privés sur les ondes depuis tant d’années ! Merveilleuse voix profonde, sincère, puissante sur une composition digne des plus grandes chansons de Piaf.
  • Merci à Georgette et aux auteurs.
  • BRAVO ! Il n’y a jamais d’adieux pour les chansons du coeur, elles renaissent sans cesse pour qui sait écouter… son coeur.
  • Quelle belle artiste ! Au delà de la voix, une femme attachante et courageuse. Bravo aux musiciens. Merci Madame.
  • Ce soir je découvre Georgette Lemaire grâce à vous. Au Canada, ses disques sont introuvables. C’est merveilleux de la découvrir. J’aime bien quand elle interprète Aznavour et Piaf. Je vous suis très reconnaissant.
  • Quelle voix, quel chant soigné, et les paroles sont entêtantes. Je fredonne ça depuis des années !
  • Merci beaucoup Noircebo pour cette anthologie de ces merveilleux succès ; c’est désolant qu ‘il n’y ait pas une salle où cette chanteuse si émouvante puisse donner un récital pour tous ses admirateurs qui se sentent frustrés. Merci encore !
  • Le réalisme hors des stéréotypes. Peut-être pour son malheur. Elle ne donne pas de repères « rassurants ». Magnifique.
  • Que de merveilles dans cette compile ; une voix inoubliable et déchirante Merci de faire apprécier cette chanteuse oubliée des médias.
  • Le best of de la plus grande voix toujours en activité. Ecoutez ! Certaines chansons sont émouvantes tant Georgette Lemaire a de la finesse et une âme !
  • J’ai les frissons. Ses plus grands titres ou les tout meilleurs… La plus grande chanteuse en vie ! Reviens Georgette!
  • BRAVO MADAME. Quel bel album votre Paris Jazz et tous mes compliments. Vous avez gardér votre merveilleuse voix de vos debuts! Vous restez pour la France la derniere chanteuse realiste!
  • Merveilleuse Georgette Lemaire sa voix donne le frisson tant elle intérprète ses chansons avec ses tripes.
  • Partager un tel moment musical où à aucun moment la lassitude ne se montre. Merci à cette grande artiste.
  • Une très grande chanteuse à qui on a brisé sa carrière et que j’adore. Une voix formidable que j’aurais tant voulu qu’elle aussi connaisse le bonheur et la joie de chanter, ce qu’elle sait si bien faire, Georgette. Bisous de bonheur.

Publicités

Georgette Lemaire, l’inoubliable

Captureg401Chers Amis de Georgette Lemaire,

Ce site vient d’être créé suite à la décision de Skynet de mettre un terme à l’exploitation des blogs. L’ensemble du contenu du blog « Noircebo » a donc été exporté sur ce nouveau site WordPress qui reprend le même titre.

Une différence toutefois, l’adresse a été modifiée. En effet, noircebo.skynetblogs.be devient http://noircebo.wordpress.be.

Je vous souhaite beaucoup de bonheur à découvrir ou redécouvrir une très grande partie du répertoire de cette artiste qui est restée dans le cœur des Français et des Belges depuis ses débuts professionnels dans la chanson en 1965.

Cliquez sur la rubrique « A propos de Georgette Lemaire » (haut de l’écran, à droite) pour parcourir assez brièvement sa carrière.

Dernière chose, pour revenir à la page d’accueil, il suffit de cliquer sur « NOIRCEBO » qui se trouve en haut de l’écran, à gauche.

Au plaisir de vous lire éventuellement,

Noircebo

Georgette Lemaire – Autrement

georgette lemaire15 février : anniversaire de Georgette Lemaire.

Une pensée amicale toute particulière pour Georgette Lemaire, ce 15 février, puisque c’est son jour d’anniversaire.
A cette occasion je vous propose d’écouter « autrement » l’interprète de « Vous étiez belle, madame » avec trois chansons extraites de l’album « Inoubliable » enregistré en 2009.
Avec cet album, Georgette Lemaire faisait un retour inattendu et surprenant où la chanson « Noir » ouvre l’album comme un coup de poing.
Si pour ces admirateurs Georgette Lemaire met un point d’orgue à la série des grandes chanteuses réalistes, elle se lance ici dans un style tout à fait différent, puissant, musclé et moderne ; un style maîtrisé par un talent sans brèche dont le potentiel est hélas trop longtemps resté inexploité.
Georgette Lemaire est restée dans le coeur du public. Si l’album « Inoubliable » n’a pas rencontré le succès espéré, ce n’est donc pas faute de qualité, mais de publicité.
En 2014, Georgette Lemaire sortait un nouveau CD « Paris Jazz » où là aussi elle se « renouvelait ». Un disque de reprises des chansons du vieux Paris, supervisé par son fils (et signé sur le label de ce dernier), le chanteur Balablan et Skalp son autre fils (DJ) qui avait notamment collaboré avec David Guetta.
Aujourd’hui, Georgette Lemaire ne désespère pas d’enregistrer un nouveau CD car cela lui manque beaucoup de ne plus chanter, mais en bonne philosophe elle n’en accuse que « les choses de la vie » et le destin.
Dans le métier (impitoyable) d’artiste, l’expérience apprend que le mot « ami » est souvent banni, et que si les fans peuvent être fidèles, il sont le plus souvent volages. Quand le projecteurs ne le éclairent plus, les artistes se retrouvent généralement seuls, abandonnés de toute part. Heureux ceux sont ceux à qui il reste alors une lueur d’espoir.

Georgette Lemaire est née à Paris dans le quartier de Belleville le 15 février 1943. Elle connut le succès dans les années 1960 et 1970 avec des chansons réalistes comme Je ne sais pas et Vous étiez belle, madame. Marchant sur les trace de sa grand-mère, chanteuse à l’entracte des cinémas, elle quitta l’école à quatorze ans pour écumer les places publiques avec des refrains réalistes de On n’a pas tous les jours vingt ans. Georgette Lemaire est une « traditionnaliste », elle doit se battre contre la concurrence des juke-box et des transistors. La galère des radios-crochets, la jeune femme connait. A Paris, elle remporta l’une des éditions de celui de la place Gambette, sans jamais rien voir venir derrière.

Les premiers enregistrements de Georgette Lemaire paraissent à la fin de l’année 1965. Charles Dumont signe ses premiers succès que l’on retrouve sur le 1er album édité au printemps 1966 :« À faire l’amour sans amour », « Le Coeur désaccordé » et « Et si c’était vrai ». Les année suivantes, Georgette Lemaire enregistrera d’autres grands succès signé Jean-Jacques Debout, Pierre Delanoë, Roger Dumas, etc. et se produira en première partie de Georges Brassens à Bobino. Son plus grand succès, peut-être, « Vous étiez belle, madame », sort en 1968 et est signé Pascal Sevran.

Pour un aperçu plus détaillé de la carrière de Georgette Lemaire, cliquez ici.

glprmm3.jpg

Cher Jean-Claude, 
Merci pour tout ce travail artistique que vous faite pour moi sur internet.
Je me trouvais chez des amis qui m’ont fait une surprise « inoubliable » en me faisant
découvrir un superbe montage audiovisuel avec mes chansons – et des photos
magnifiques de Marie Trintignant. J’étais vraiment éblouie par cette perfection
émotive des images 
que vous avez réalisées.
Je vous en félicite et vous en remercie elle.
Je vous embrasse, Vo
tre amie,
Georgette Lemaire

Les trois premières chansons plus bas sont extraite du CD « Inoubliable » sorti en 2009. C’est grâce à son fils Antoine Blanc et son label Balablan Music que tout recommence : ils concoctent ensemble une sélection de 10 titres. Georgette, qui a toujours été seule à mener sa carrière, est enfin entourée d’une équipe jeune d’auteurs compositeurs, dont ses fils Pascal et Antoine. Antoine n’a qu’une idée en tête : la laisser choisir, ne rien lui imposer, la laisser guider à l’instinct la construction de son futur album.

georgette lemaire Quelques impressions :

* La voix a pris un grain très bluesy, les textes sont de bonne tenue. (Axa)
* Voix chaude et profonde intonations émouvantes, presque envoutante, des textes intelligents et des arrangements au top grâce aux fistons ! BRAVO. (Poipoi)
* Je suis incroyablement surpris par la qualité des textes, de la voix de Georgette Lemaire, moderne et si émouvante. (Fande)
*  Un retour en trombe pour Georgette, comme cette chanson « Noir » qui ouvre l’album comme un coup de poing! Le son est incroyable et la voix de Georgette fait des merveilles sur ces arrangements modernes. De « Noir », l’album se fait rouge avec le « Coeur Mambo », puis les titres s’enchaînent à une allure… de rock à pop en passant par la variété. On n’en croit pas ses oreilles: Georgette s’est ré-inventée! Un grand bravo au passage au réalisateur du disque, Antoine Blanc. (Rannou)

,

**************

« Sa jeunesse » est une chanson de Charles Aznavour, extraite de l’album 33 tours
« Georgette Lemaire chante Aznavour » sorti en 1980.
Une nostalgie à vous mettre la larme à l’oeil !

« Le soir où l’on refait l’amour »… tout un programme. Allez savoir pourquoi on aime particulièrement
une chanson. En ce qui me concerne, c’est le cas avec celle-ci

« Parle plus bas » est le thème du film « Le Parrain ». D’autres artiste l’ont interprétée,
notamment Dalida et Tino Rossi. Cette version-ci est selon moi la plus expressive.

« On n’est pas au bal des adieu ». Comment ne pas aimer cette chanson extraite de
l’album « Heureuse » sorti en 1978.
Si j’ai des larmes dans les yeux, c’est la fumée des cigarettes…

Sources :

 

* Noircebo ; Georgette Lemaire
* Les fabuleuses années 60-70 (CYELEDITIONS)
* http://www.medleyprod.com/
* Brochure Balablan
* Fnac (pour les commentaires).